fabien_mary

Photo D.R.

Fabien Mary (trompette)

Hugo Lippi (guitare)

Samuel Hubert (contrebasse)

Mourad Benhammou (batterie)

 

Tarifs : 10 € / 12 € + 2 euros d'adhésion pour la saison 2009/2010

concert à 20H30

Jeudi 29 avril 2010 > à 20h30

Le Cri du Port. 8, rue du Pasteur Heuzé 13003 Marseille

FABIEN MARY QUARTET

Fabien Mary trentenaire, débute la trompette à l’âge de 8 ans, s’installe à Paris à 20 ans, puis à New-York à 29 ans. Twilight, son premier disque en leader, est récompensé par un Django d’Or Jeune Talent en 2003. L’année suivante, Fabien Mary reçoit le prix « Jazz à Juan Révélation  2004 ».  Sa technique impressionnante et sa grande connaissance du jazz font de lui l’un des trompettistes français les plus en vue.
Parmi les musiciens avec qui il a partagé la scène, il faut citer Wynton Marsalis, Diana Krall, Johnny Griffin, Steve Turre, Michel Legrand, Spanki Wilson, Dave Liebman, Preston Love, Archie Shepp, Maurice Vander, André Ceccarelli …
Au sujet de l’album Chess (2005), son deuxième disque en 4tet, Jazz Magazine écrit « Ce second opus en leader vient confirmer de manière éclatante les qualités que laissaient augurer Twilight, et d’abord que Fabien Mary est, à l’heure actuelle, un des musiciens les plus attachants de la scène française. Technique brillante, jamais gratuite ni ostentatoire ; constante musicalité, discours parfaitement maîtrisé. »
En 2007, Fabien lance Four and Four une nouvelle formation en octet dans lequel 4 cuivres viennent rejoindre son 4tet. Pour ce projet, il signe la plupart des compositions et l’intégralité des arrangements.
Fabien Mary vient d’enregistrer en quintet cette fois-ci. Le saxophoniste baryton new-yorkais Frank Basile rejoint donc le quartet de Fabien Mary pour un répertoire de compositions originales et standards arrangés pour le groupe.

A noter à ses côtés le guitariste Hugo Lippi, que nous recevrons pour la première fois au Cri du Port.
« Quel que soit le contexte dans lequel ce musicien évolue, quelque chose dans son jeu, son phrasé, le son qu’il tire de sa guitare, fait dresser l’oreille, alors qu’il ne joue jamais au guitar hero avec une efficacité démonstrative. » Sophie Chambon

www.fabienmary.com

 

réservez vos billetsréservez vos billets